Le WISC sous-estime le QI des personnes autistes
Home » Le WISC sous-estime le QI des personnes autistes facebook

ARRI Volume 21, No 3 - Nov. 2007

Selon une nouvelle étude canadienne, les sujets autistes pourraient être beaucoup plus intelligents que les tests ne le laissent penser.

Michelle Dawson et al ont administré à des enfants autistes et non autistes deux tests de QI couramment utilisés dans les écoles. L'un, le WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children), repose largement sur le langage. L'autre, le Raven's Progressive Matrices, teste "l'intelligence fluide" (c'est-à-dire l'aptitude à inférer des règles, fixer et gérer des objectifs, réaliser les tâches d'abstraction de haut niveau). Les chercheurs notent que le Raven's Progressive Matrices nécessite de la mémoire, une attention soutenue, ainsi qu'un certain nombre d'autres compétences cognitives de haut niveau, mais pas de compétences élaborées sur le plan du langage.

Contrairement aux enfants autistes, les enfants non handicapés ont réalisé des scores similaires aux deux tests. Au test de WISC, aucun enfant autiste n'a obtenu de score correspondant à un QI élevé. Au test de Raven en revanche, les enfants atteignaient pour un tiers cette catégorie. Au test de WISC, un tiers des enfants autistes avait des résultats correspondant à un retard mental ; au test de Raven en revanche, seul un enfant sur 20 entrait dans cette plage.

Les chercheurs ont renouvelé le test avec des adultes et constaté le même schéma. Leurs conclusions sont les suivantes : "S'il est probable que les sujets autistes possèdent des compétences de perception extraordinaires et qu'ils utilisent des voies cognitives particulières pour résoudre les problèmes, leur intelligence dépasse de toute évidence la simple mémorisation et perception et inclut des capacités de raisonnement complexes".


"The level and nature of autistic intelligence" (du niveau et de la nature de l'intelligence dans l'autisme), M. Dawson, I. Soulières, M. A. Gernsbacher et L. Mottron, Psychological Science, Vol. 18, No. 8, août 2007, 657-62. Adresse : Michelle Dawson, Clinique spécialisée des troubles envahissants du développement de l'Hôpital Rivière-des-Prairies, Montréal, Québec, Canada.

- et -

"The matrix of autism" (la matrice de l'autisme), communiqué de presse, Association for Psychological Science, 3 août 2007.