Un médicament pour la tension artérielle diminuerait les symptômes autistiques
Home » Un médicament pour la tension artérielle diminuerait les symptômes autistiques facebook

ARRI Vol. 20, No 4, 2006

 

Selon une nouvelle étude, la spironolactone pourrait être un traitement sûr et efficace pour certains enfants autistes.

James Jeffrey Bradstreet et al. évoquent les éléments solides permettant aujourd'hui d'affirmer un lien entre l'autisme et des dysfonctionnements du système immunitaire. De nombreux enfants autistes, rappellent-ils, présentent également une inflammation gastro-intestinale ainsi que des signes d'inflammation du cerveau. "En outre", indiquent-t-ils, "un sous-ensemble d'enfants présente des niveaux élevés d'androgènes". Les androgènes, qui correspondent aux hormones sexuelles masculines, sont également présents en quantité moindre chez les filles.

Les chercheurs notent que la spironolactone, actuellement prescrite pour les attaques cardiaques de nature congestive, les perturbations hormonales, une pression artérielle élevée ainsi qu'un certain nombre d'autres pathologies, présente des propriétés anti-inflammatoires et immuno-renforçatrices puissantes. "Dans une récente étude", précisent-ils, "des chercheurs japonais cherchant à réduire les facteurs de risque cardio-vasculaire associés à une inflammation, ont établi que la spironolactone était le médicament anti-inflammatoire le plus puissant de ceux qu'ils avaient étudiés". En outre, la spironolactone est utilisée comme traitement réducteur des androgènes dans les troubles associés à des taux d'androgènes élevés. Bradstreet et al. rappellent que la spironolactone est très bon marché, et qu'elle semble extrêmement sûre avec le recul de plusieurs décennies d'utilisation à grande échelle.

Ils notent que les parents font état ici et là "d'améliorations sensibles et rapides sur le plan cognitif, de diminutions des comportements obsessionnels compulsifs, d'une amélioration spontanée sensible sur le plan de la sociabilisation, d'une diminution de l'agressivité, ainsi que d'améliorations sur le plan  du sommeil".

Ils évoquent le cas de ce patient de 12 ans qui présentait des dérèglements immunitaires, des allergies alimentaires et un taux d'androgènes élevé. Ce garçon avait progressé de 21 mois sur le plan du langage réceptif en quatre semaines de traitement à raison de 100 mg/jour. En outre, ont indiqué les chercheurs, les tests avaient permis de constater une "amélioration de 79 % sur le plan de l'irritabilité ainsi qu'une diminution de 83 % de la léthargie, de 60 % des stéréotypies, de 72 % de l'hyperactivité, et de 67 % du langage inapproprié".

Et les chercheurs de conclure, "la spironolactone est un médicament peu coûteux, de prise facile par voie buccale, qui présente un profil de sécurité favorable ainsi que des propriétés immuno-renforçatrices et anti-inflammatoires souhaitables. Ses effets secondaires, en tant qu'antiandrogène, pourraient en outre renforcer son intérêt pour l'autisme, en particulier chez un sous-groupe d'enfants présentant un profil hyperandrogénique".


"Spironolactone might be a desirable immunologic and hormonal intervention in autism spectrum disorders" (intérêt possible de la spironolactone sur le plan immunitaire et hormonal chez les enfants présentant un trouble du spectre autistique), James Jeffrey Bradstreet, Scott Smith, Doreen Granpeesheh, Jane M. El-Dahr et Daniel Rossignol, Medical Hypotheses, 2006. Adresse : [email protected].