Des taux d’autisme élevés chez les enfants exposés in utero aux pesticides organochlorés
Home » Des taux d’autisme élevés chez les enfants exposés in utero aux pesticides organochlorés facebook

ARRI Volume 21, No 3 - Nov. 2007

Selon une étude préliminaire mandatée par le département californien de santé publique, une exposition soutenue du foetus à certains pesticides pourrait augmenter de manière significative les risques d'autisme.

Cette étude, menée par Eric Roberts et al., a porté sur un échantillon de 465 enfants autistes nés entre 1996 et 1998 à travers 19 circonscriptions de la Californie, et un groupe témoin de près de 7000 enfants. Les chercheurs ont ensuite évalué la distance entre le lieu de vie des mères pendant leur grossesse et les zones traitées de manière intensive aux pesticides.

L'analyse s'est intéressée à quelque 19 pesticides et 10 classes de pesticides différentes. Parmi ceux-ci, une classe de substances chimiques en particulier, les organochlorés dont deux pesticides, le dicofol et l'endosulfan, pouvait être mise en relation avec l'autisme. Ces substances sont utilisées pour les récoltes mais non dans les pesticides à usage domestique.

L'étude a permis de constater que les enfants des femmes vivant très près de champs abondamment traités aux organochlorés présentaient une incidence d'autisme beaucoup plus élevée que les enfants de groupe témoin. Huit femmes vivant à 500 m de champs ainsi traités avaient des enfants autistes, soit un taux six fois plus élevé que chez les femmes ne vivant pas près de champs traités. Le risque d'autisme, ont indiqué les chercheurs, "augmentait en fonction de la quantité d'organochlorés utilisés et diminuait à mesure que l'on s'éloignait des zones d'épandage".

Les chercheurs estiment que le risque semble supérieur chez les enfants exposés à des taux élevés d'organochlorés juste avant et pendant l'embryogenèse du système nerveux central (huit première semaines du développement prénatal). Ils notent que les organochlorés peuvent influer sur les taux hormonaux du f�tus ainsi que le fonctionnement du neurotransmetteur GABA.

Des responsables du département de la santé précisent qu'il s'agit là de résultats préliminaires ne permettant pas d'établir un lien de cause à effet entre l'exposition aux pesticides organochlorés et l'autisme. Toutefois, ont indiqué Roberts et al., "ces résultats démontrent que la possibilité d'un lien entre l'exposition in utéro aux organochlorés et les troubles du spectre autistique impose des études complémentaires".

Cette étude fait suite à une étude menée en 2005 par le Dr T. Amelio et al., qui avait avancé l'hypothèse d'un lien entre certains cas d'autisme et un ensemble de facteurs de vulnérabilité génétique (plus particulièrement une version moins active du gène PON1, qui code une enzyme nécessaire à la métabolisation des pesticides organophosphates) et l'exposition à ces substances.


"Maternal residence near agricultural pesticide applications and autism spectrum disorders among children in California central valley" (exposition des mères aux pesticides agricoles sur leur lieu de vie et troubles du spectre autistique chez les enfants dans la vallée centrale de Californie), Eric M. Roberts, Paul B. English, Judith K. Grether, Gayle C. Windham, Lucia Somberg et Craig Wolff, Environmental Health Perspectives, 30 juillet 2007 (publication en ligne), texte intégral à l'adresse http://wwwe.ehponline.org/members/2007/10168/10168.pdf. Adresse : Eric Roberts, Public Health Institute, c/o California Department of Health Services, 850 Marina Bay Parkway, Building P., 3rd Floor, Richmond, CA 04804, [email protected].

- et -

"California Department of Public Health releases preliminary research into autism spectrum disorders among children of mothers living near agricultural pesticide applications" (communication par le département californien de la santé des résultats d'une recherche préliminaire sur les troubles du spectre autistique chez les enfants de mères vivant à proximité de zones d'épandage de pesticides agricoles), communiqué de presse, 30 juillet 2007, www.cdph.ca.gov/healthinfo/news/Documents/PH07-13-%20Autism%20Study.pdf.