Une étude sur les vaisseaux sanguins évoque un stress oxydant
Home » Une étude sur les vaisseaux sanguins évoque un stress oxydant facebook

ARRI Vol. 20, No 4, 2006

 

Les scientifiques s'intéressent de plus en plus au rôle du stress oxydant dans l'autisme. Un stress oxydant se produit lorsque des molécules instables, "les radicaux libres", endommagent des cellules. Une nouvelle étude menée sur la fonction vasculaire chez l'enfant autiste vient étayer cette association.

Domenico Pratico et al. ont étudié les échantillons urinaires de 26 enfants autistes et de 12 enfants non handicapés en guise de groupe de contrôle. Leurs mesures ont porté sur trois marqueurs : l'isoprostane, marqueur de stress oxydant, la thromboxane, indice d'activation plaquettaire, et la prostacycline, mesure du tonus des vaisseaux sanguins.

 Les chercheurs notent que les taux d'isoprostane, sous-produit résultant de l'attaque des cellules lipidiques par les radicaux libres, témoignaient chez les enfants autistes d'un stress oxydant deux fois supérieur à celui observé chez les enfants du groupe de contrôle. Cette constatation est cohérente, ont-ils indiqué, avec celles d'études indiquant que les enfants autistes se caractérisent par une production accrue de radicaux libres et des défenses antioxydantes perturbées, et que nombre d'enfants autistes bénéficient de la prise d'antioxydants (les antioxydants sont des substances telles qu'un certain nombre de vitamines, de minéraux et de caroténoïdes qui désactivent les radicaux libres).

En outre, les échantillons des enfants autistes ont révélé une augmentation de la thromboxane et de la prostacycline, qui travaillent en synergie pour assurer le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins. Ces élévations étaient en corrélation directe avec les niveaux de stress oxydant.

"D'une manière générale", indique Pratico, "il est bien connu que des anomalies des vaisseaux sanguins peuvent se traduire, d'un point de vue clinique, par un flot sanguin perturbé. Ainsi, il est intéressant de rappeler que les premières études d'imagerie cérébrale des enfants autistes ont démontré une diminution du flot sanguin dans le cerveau".


"Altered vascular phenotype in autism: correlation with oxidative stress" (perturbations vasculaires dans l'autisme : une corrélation avec le stress oxydant), Y. Yao, W. J. Walsh, W. R. McGinnis et D. Pratico, Archives of Neurology, Vol. 63, No 8, août 2006, 1161-4. Adresse : Domenico Pratico, Department of Pharmacology, School of Medicine, University of Pennsylvania, 3620 Hamilton Walk, Philadelphia, PA 19104.

- et -

"Link between autism and abnormal blood-vessel function and oxidative stress" (liens entre l'autisme, les perturbations de la fonction vasculaire et le stress oxydant), université de Pennsylvanie, 15 août 2006.